Centre de détention, Malte

Mettez les droits de l'homme d'abord

Le droit qu'ont les Etats de gérer les flux de migration dans leur pays est subordonné à leurs obligations à protéger les réfugiés. En effet, la Convention des Nations-Unies de 1951 interdit aux Etats de pénaliser les réfugiés pour le seul motif qu'ils sont demandeurs d'asile. Pourtant, la détention arbitraire d'immigrés est largement utilisée comme outil de contrôle des migrations. Les coûts humains et sociaux de politiques qui restreignent le mouvement de réfugiés.

Les enfants Montagnards fuyaient les persécutions au Vietnam, ils sont maintenant détenus au Cambodge. La nature et la structure de ces centres fermés empêchent sérieusement la fourniture de services de scolarité. Le confinement dans des lieux précis restreint la possibilité d'organiser la gamme de services éducatifs disponibles, et comment la monotonie de la vie quotidienne démotive les étudiants.

La détention compromet aussi la fourniture de services légaux. Des avocats à Malte essaient à assurer aux demandeurs d'asile une assistance légale de qualité. De par sa nature même, la detention écarte les demandeurs d'asile de la société et leur rend plus difficile l'accès à l'assistance légale ou à des informations sur les démarches à suivre pour le processus de demande d'asile. Les demandeurs d'asile de Malte devraient entreprendre leurs démandes sans avoir accès aux informations leur indiquant la marche à suivre.

Bien que souvent moins répressif que les centres de détention fermés, le confinement indéfini peut sérieusement avoir un impact sur la santé mentale des réfugiés. Cela apparaît clairement dans le développement de comportement antisocial auprès les jeunes réfugiés dans les camps. La conscience des possibilités offertes aux jeunes hors des camps, engendre un sens d'apathie et de désespoir chez les jeunes. Même si nourriture, logement et scolarité sont garantis, ils se considèrent sur la route" pour nulle part". Le JRS s'efforce d'affronter les conséquences du confinement, mais, malheureusement, les causes sont ailleurs.

Cependant, il y a des succès. En Afrique du Sud, l'injustice de garder des enfants séparés dans des camps de détention a été défiée et comment la Cour a ordonné aux autorités de toujours respecter "le meilleur intérêt de l'enfant" dans les décisions prises à leur égard. Tout en devant affronter la pression de grands nombres d'arrivées spontanées, l'Afrique du Sud s'est levée en défense des droits des enfants. Les enfants doivent recevoir des soins appropriés, et non être mis en prison parce qu'ils fuient pauvreté et persécution.

En Australie, ne pouvant se baser sur la loi, les défenseurs des droits de l'homme se sont occupés eux -mêmes de réveiller les consciences du public sur la situation des enfants demandeurs d'asile retenus en détention pendant des années.

En présentant le côté humain des coûts de la détention, les ONG ont attiré l'attention du public et ont finalement obtenu un changement de la politique gouvernementale. Les enfants ne sont plus détenus sur base d'immigration.

Tandis que la Communauté internationale a l'obligation de partager équitablement la responsabilité de la protection des réfugiés, la détention ne doit jamais être utilisée arbitrairement comme un mécanisme de contrôle de la migration. Dieu nous a créés libres. Des alternatives à la détention sont presque toujours disponibles pour respecter cette liberté. Ce sont les Etats qui doivent mettre les droits de l'homme au-dessus d'étroites définitions de sécurité frontalière.
Countries Related to this Region
Australia, Belgium, Cambodia, Germany, Indonesia, Ireland, Italy, Malta, Portugal, Romania, Slovenia, South Africa, Thailand, Ukraine, United Kingdom, United States of America

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-64214944-1', 'auto'); ga('send', 'pageview');